Airzone, un facteur clé dans les premières maisons Passivhaus Plus de Valence en Espagne

Les solutions  Innobus Pro6 et RadianT365 réduisent la consommation énergétique des bâtiments, ce qui permet de réaliser des économies importantes dans les équipements à puissance thermique ajustée et de procurer une sensation de confort importante grâce aux systèmes de chauffage et de refroidissement par zone. On parle alors de maisons passives, il sagit d’une notion désignant un bâtiment dont la consommation énergétique par unité de surface est très faible de par la diminution en autre de la consommation des équipements de chauffage et refroidissement.

Raquel Marcos, architecte et fondatrice de l’atelier Ra[ ]el Arquitectura, ne se limite pas à détailler les nombreuses possibilités et avantages des constructions durables. Elle va plus loin. Elle parle de « bâtiments pour convaincre les sceptiques« .

Raquel Marcos, architecte à Ra[ ]el Arquitectura. Agustin Bianchi.

En collaboration avec l’architecte Rafael Ortega, elle a conçu les premières maisons certifiées Passivhaus Plus de la Communauté de Valence en Espagne, dans lesquelles Airzone joue un rôle essentiel pour atteindre les objectifs d’économie d’énergie en matière de systèmes de chauffage et refroidissement.

Avec la reconnaissance de l’Institut Passivhaus (The Passive House Institute), Marcos et Ortega atteignent leurs objectifs. Depuis le début de leur activité professionnelle en 2003, ils ont poursuivi l’objectif de réaliser « une architecture saine, engagée dans la durabilité et l’efficacité énergétique », sans oublier, bien sûr, leur « passion pour la conception architecturale, pour des espaces attrayants et fonctionnels ».

Extérieur des maisons R&Roll. Adrian Mora Maroto.

Définition du projet

Les logements R&Roll Houses, situées dans la municipalité de Rafelbunyol de Valence (Espagne), sont le résultat de plusieurs années de recherche, qui répondent aux besoins et aux « préoccupations » environnementales de leurs créateurs. Un bâtiment « qui s’attache à ne pas nuire à l’environnement et qui contribue à produire de l’énergie propre ». D’où sa catégorie « Plus » qui, contrairement à la norme, indique que le bâtiment non seulement évite une consommation d’énergie inutile, mais la produit aussi de manière responsable.

Le projet comprend deux maisons individuelles construites en béton armé avec une isolation extérieure et un système de protection solaire domotisé.

Selon les architectes, il s’agit d’un bâtiment avec un design « sobre », qui privilégie la durabilité, et dont la distribution extrêmement ordonnée laisse entrer la lumière tout en protégeant de la radiation solaire.

Il s’agit d’une construction « efficace, durable et saine », qui permet non seulement de se loger, mais qui dispose également des systèmes de contrôle nécessaires « pour convaincre les sceptiques ». En d’autres termes, elle démontre l’ampleur des données relatives à la production et aux dépenses énergétiques, et donc son efficacité réelle.

Intérieur des maisons R&Roll Houses. Adrián Mora Maroto.

Rôle d’Airzone

Dans ces deux logements qui répondent à l’urgence climatique, Airzone joue un rôle vital.

Javier Montesinos, directeur thermique et installateur chez Buitec, était responsable de l’installation des solutions  Innobus Pro6 et RadianT365 d’Airzone dans les R&Roll Houses. Les deux solutions sont basées sur le contrôle pièce par pièce des systèmes de chauffage et refroidissement, un concept que Montesinos défend après plus de 20 ans d’expérience et de formation.

Contrairement aux systèmes CVC qui ne disposent pas du contrôle multizone et qui maintiennent la même température dans toutes les pièces d’une maison, les systèmes de régulation par zone permettent de contrôler la température pièce par pièce, tout comme vous contrôlez les lumières d’un bâtiment pièce par pièce. Ainsi, la sensation de confort est considérablement accrue, tout en réalisant une économie d’énergie significative, en éteignant les appareils dans les pièces inoccupées.

Intérieur des maisons R&Roll Houses. Adrián Mora Maroto.

Par ailleurs, selon Montesinos, les systèmes de contrôle multizone permettent aux installateurs d’anticiper les besoins des utilisateurs et de faire en sorte que « l’installation soit un succès ».

Dès le premier instant où le projet a été proposé, Montesinos n’a eu aucun doute sur le fait que le contrôle par zone des systèmes CVC était la meilleure solution pour atteindre les objectifs ambitieux d’efficacité énergétique et de confort. Les utilisateurs souhaitaient s’assurer de maintenir un environnement avec une température agréable, mais les exigences de la certification Passivhaus excluaient l’utilisation de pratiquement tout équipement en raison du gaspillage d’énergie élevé qu’ils produisaient. « J’ai vu qu’il était nécessaire d’installer un système de contrôle multizone comme la solution  Innobus Pro6 d’Airzone, car ce sont des maisons avec une demande énergétique vraiment faible, et les équipements existants sur le marché sont surdimensionnés pour ce type de logement », explique Montesinos. Ainsi, selon l’installateur, « avec un équipement de climatisation classique axé sur la couverture des besoins d’une maison d’environ 90 mètres carrés, on a couvert les besoins de maisons de 200 mètres carrés, composées de huit pièces ».

Cette solution alimente toute la maison en eau chaude et froide, tout en garantissant la température idéale de chaque pièce. D’autre part, les R&Roll Houses incluent la solution RadianT365 comme système de contrôle du plancher chauffant, une installation qui peut être contrôlée à partir des propres thermostats de la solution Innobus Pro6.

Les avantages de la certification Passivhaus

La certification Passivhaus peut être attribuée à n’importe quel bâtiment dans le monde, quel que soit son emplacement. Son obtention est relativement difficile. Le collectif Passivhaus prend en compte un calcul réel de la dépense énergétique d’un bâtiment, qui doit être réduite au minimum. Ainsi, les constructions Passivhaus respectent des taux de consommation très stricts. Ces indices sont assez éloignés de ceux du reste des bâtiments qui semblent être construits selon les indices de consommation exigés par le Code Technique de la Construction (CTE) espagnol, mais qui ne sont pas toujours conformes aux normes. « Le CTE n’oblige pas un contrôle strict de l’exécution des travaux, c’est pourquoi des bâtiments qui ne respectent pas les valeurs théoriques finissent par être développés malgré tout. Cependant, avec la méthode Passivhaus, comme tout est contrôlé et testé, ils se conforment à ces données », explique Marcos.

Terrasse des maisons R&Roll Houses. Adrián Mora Maroto.

Les exigences, pour les architectes qui s’engagent sérieusement pour l’environnement, en valent la peine. En ce qui concerne la climatisation, il a été démontré qu’un bâtiment Passivhaus « permet d’économiser jusqu’à 90 % de la demande en énergie pour le chauffage par rapport aux autres bâtiments existants, et 75 % des bâtiments construits après la dernière mise à jour du CTE. En ce qui concerne la demande de refroidissement, cette réduction est de 25 % », selon Marcos.

Avec les logements R&Roll, les architectes de Ra[ ]el Arquitectura disent vouloir transmettre « ce qui peut être fait en termes de durabilité et d’efficacité, sans renoncer au confort et sans sacrifier le confort et la salubrité ». Quelque chose qui, compte tenu de la situation actuelle, non seulement d’urgence climatique, mais aussi de pandémie mondiale, est d’une extrême importance.

Paola Bandera

Recommended Posts

Laissez un commentaire